Magazine scientifiques et médicaux internationaux pour les professionels de la santé animale

Numéro du magazine 25.3 GI tract

Le syndrome dilatation-torsion de l’estomac

Publié 20/04/2021

Ecrit par Emma Donnelly et Daniel Lewis

Aussi disponible en Deutsch , Italiano , Español et English

Le syndrome dilatation-torsion de l’estomac (SDTE) met en jeu le pronostic vital et nécessite un diagnostic et un traitement précoces. Bien que des cas aient été décrits chez le chat, ce syndrome est plus fréquent chez le chien et implique une dilatation gazeuse de l’estomac associée à une rotation autour de son axe longitudinal. 

Radiographie abdominale latérale droite confirmant un SDTE. Le pylore correspond à la petite structure remplie de gaz (a) et il existe une bande de tissu mou (b) entre cette structure et le fundus. Ici, la bande de tissu mou ne sépare pas complètement les deux structures gazeuses.

Points clés

La dilatation-torsion de l’estomac est un syndrome potentiellement mortel ; un diagnostic et un traitement précoces sont essentiels pour réduire la morbidité et la mortalité associées.


La physiopathologie de la dilatation gastrique est un sujet complexe et non entièrement élucidé.


La décompression gastrique est une étape cruciale du traitement, et se fait soit par sondage gastrique soit par trocardisation percutanée.


Le taux sérique de lactate est un bon indicateur de la réponse au traitement ; sa baisse de plus de 50 % dans les 12 heures suivant le début du traitement serait un indicateur positif de survie.


 

Introduction

Le syndrome dilatation-torsion de l’estomac (SDTE) met en jeu le pronostic vital et nécessite un diagnostic et un traitement précoces. Bien que des cas aient été décrits chez le chat, ce syndrome est plus fréquent chez le chien et implique une dilatation gazeuse de l’estomac associée à une rotation autour de son axe longitudinal. Historiquement, le taux de mortalité associé au SDTE a longtemps été considéré comme élevé ; différentes études le situant entre 15 % et 68 % 1 2 3 4 5, mais une meilleure compréhension de ce syndrome devrait permettre de réduire la morbidité et la mortalité qui lui sont associées.

 

Prêt à accéder à davantage de contenu ?

Quiconque travaillant dans le domaine vétérinaire peut s'inscrire et avoir accès au magazine Veterinary Focus.

Inscrivez-vous

Déjà inscrit ? Accédez ici