Magazine scientifiques et médicaux internationaux pour les professionels de la santé animale

Numéro du magazine 22.3 Dentaire

Dentisterie des jeunes chats et chiens

Publié 30/03/2021

Ecrit par Jan Schreyer

Aussi disponible en Deutsch , Italiano , Español et English

L’incidence et la gravité des affections orales (maladie parodontale, par exemple) augmentent avec l’âge ; mais les jeunes animaux peuvent également souffrir de troubles oraux ou dentaires. 

Persistance des canines temporaires chez un Yorkshire Terrier. La canine maxillaire définitive fait son éruption en mésial de la dent temporaire.

Points clés

L’examen oral doit faire partie de tout examen clinique ; la détection et le traitement précoces des maladies orales chez les jeunes animaux peuvent souvent permettre de prévenir de futurs problèmes.


La confirmation du diagnostic de maladie orale passe souvent par l’utilisation des radiographies dentaires et intra-orales.


Si l’examen clinique révèle l’absence de certaines dents, une radiographie est essentielle pour exclure l’hypothèse de dents incluses ou enclavées.


Les fractures dentaires, même celles des dents temporaires, doivent toujours être traitées.


Les dents de lait persistantes doivent toujours être extraites dès l’éruption des dents adultes correspondantes.


Introduction

L’incidence et la gravité des affections orales (maladie parodontale, par exemple) augmentent avec l’âge ; mais les jeunes animaux peuvent également souffrir de troubles oraux ou dentaires. Le diagnostic et le traitement précoces de ces maladies sont essentiels et peuvent souvent permettre de prévenir le développement ultérieur de graves problèmes ; il est donc important d’examiner la cavité orale des jeunes animaux lors de chaque examen clinique. A ce sujet, la question du caractère héréditaire d’une anomalie orale se pose souvent et se révèle difficile à élucider dans de nombreux cas ; une anamnèse détaillée (traumatisme, infection, changements similaires chez les animaux apparentés…) peut aider à y répondre, et dans l’hypothèse d’une maladie héréditaire, des recommandations doivent être données en matière de reproduction. Que l’anomalie soit héréditaire ou non, la priorité doit toujours être donnée au traitement, et cet article passe en revue certains des problèmes oraux et dentaires fréquemment rencontrés chez les jeunes animaux avant l’éruption de la totalité des dents définitives.

 

Prêt à accéder à davantage de contenu ?

Quiconque travaillant dans le domaine vétérinaire peut s'inscrire et avoir accès au magazine Veterinary Focus.

Inscrivez-vous

Déjà inscrit ? Accédez ici