Magazine scientifiques et médicaux internationaux pour les professionels de la santé animale

Numéro du magazine 31.1 Autre scientifique

La dermatophytose ou teigne du chat

Publié 05/05/2021

Ecrit par Amelia White

Aussi disponible en Deutsch , Italiano , Español et English

La dermatophytose ou teigne est une infection dermatologique fongique courante chez le chat. Amelia White explique pourquoi elle doit être diagnostiquée et traitée le plus tôt possible.

Multifocal areas of alopecia and crusting on the dorsal nasal bridge and rostral muzzle of a kitten with M. canis infection

Points clés

La dermatophytose est une infection fongique superficielle courante chez les chats, qui est à la fois contagieuse et zoonotique.


La dermatophytose est une affection autolimitante, mais un traitement est toujours recommandé pour éviter la contamination de l’environnement et la contagion (congénères ou personnes).


Le diagnostic est facile en associant un test PCR, la lampe de Wood, un trichogramme et une culture fongique. 


Le traitement vise à tuer les organismes fongiques et à réduire la contamination de l’environnement grâce à des traitements systémiques et topiques. 


 

Introduction

Les dermatoses fongiques sont fréquentes en médecine vétérinaire et la dermatophytose représente l’une des plus fréquentes causes de folliculite superficielle infectieuse chez le chat. Les dermatophytes sont des organismes attirés par la kératine : ils envahissent la peau et les tiges pilaires, entraînant des signes cliniques de folliculite. L’espèce de dermatophyte la plus courante chez le chat est Microsporum canis, et le chat sert de réservoir. 

La dermatophytose est à la fois contagieuse et zoonotique, c’est pourquoi un diagnostic et un traitement rapides permettront d’éviter la contamination de l’environnement et la propagation de la maladie ; cela est particulièrement important dans les foyers multi-possesseurs, les chatteries et les refuges. Les moyens classiques de diagnostic (incluant la lampe de Wood, le trichogramme et la culture fongique) restent largement utilisés, et la PCR est un outil utile pour réduire la durée du traitement et accélérer la résolution clinique. Bien que la maladie soit autolimitante, un traitement est recommandé pour prévenir la propagation de l’infection.
 

 

Prêt à accéder à davantage de contenu ?

Quiconque travaillant dans le domaine vétérinaire peut s'inscrire et avoir accès au magazine Veterinary Focus.

Inscrivez-vous

Déjà inscrit ? Accédez ici