Magazine scientifiques et médicaux internationaux pour les professionels de la santé animale

Numéro du magazine 25.3 Other Scientific

Les traumatismes crâniens chez le chat

Publié 14/04/2021

Ecrit par Simon Platt

Aussi disponible en Deutsch , Italiano , Español et English

Il est crucial de savoir reconnaître les signes cliniques d’une dégradation de l’état neurologique pour bien prendre en charge les chats ayant subi un traumatisme crânien. Les traumatismes qui ont été suffisamment importants pour provoquer des lésions cérébrales sont responsables d’effets systémiques, susceptibles d’engager le pronostic vital. 

Mydriase bilatérale chez un chat. Cela peut indiquer une atteinte cérébrale sévère après un traumatisme crânien mais, dans ce cas, la mydriase était due à une atteinte rétinienne bilatérale d’origine traumatique, suggérée par un état de conscience normal de l’animal.

Points clés

Une évaluation systémique approfondie chez tous les chats ayant subi un traumatisme est essentielle avant de se concentrer sur le système nerveux.


L’examen neurologique du chat traumatisé crânien peut se réduire à une évaluation de la vigilance, du fonctionnement des membres et des réflexes pupillaires photomoteurs.


L’imagerie du cerveau peut aider à identifier les causes d’une dysfonction neurologique chez le traumatisé crânien, mais aboutit rarement à un traitement chirurgical.


La fluidothérapie est essentielle dans tous les cas de traumatisme crânien et doit viser à rétablir la pression artérielle systémique.


Une oxygénothérapie est recommandée en première intention en cas de traumatisme cérébral.


 

Introduction

Il est crucial de savoir reconnaître les signes cliniques d’une dégradation de l’état neurologique pour bien prendre en charge les chats ayant subi un traumatisme crânien 1 2 3 4. Les traumatismes qui ont été suffisamment importants pour provoquer des lésions cérébrales sont responsables d’effets systémiques, susceptibles d’engager le pronostic vital. En outre, les lésions systémiques et le choc dégradent encore l’état du traumatisé crânien, et il est donc nécessaire d’effectuer, en plus d’une évaluation neurologique complète, une évaluation systémique complète et une stabilisation de l’animal, comme le résume le Tableau 1. 

Prêt à accéder à davantage de contenu ?

Quiconque travaillant dans le domaine vétérinaire peut s'inscrire et avoir accès au magazine Veterinary Focus.

Inscrivez-vous

Déjà inscrit ? Accédez ici